tetiere
Retour à la liste des actualités
10/01/2018 - 
Autre

Pose de la première pierre pour le Pégase et le Griffon !

Derrière ces deux patronymes on retrouve 103 logements sociaux qui vont faire le bonheur d’autant de familles, Vendarguoises pour la plupart. Pierre Dudieuzère ne s’est pas trompé dans son discours inaugural rappelant qu’en « 30 ans à la tête de la commune il en avait construit pas moins de 250. » Mais qu’en même temps les services de l’état avaient pénalisé ses différents budgets d’ 1 500 000 euros « qui ont fini dans le tonneau des Dannaïdes du logement social sans que Vendargues n’en profite, au nom d’une sanction financière due au soi-disant manque de logements sociaux ». Mais en rappelant au final que »loin des chiffres il préférait se concentrer sur l’opportunité donnée aux futurs résidents de créer un projet de vie. » Yvon Pellet et Dominique Guérin rappelant l’histoire de » FDI Habitat bailleur social qui accompagne les collectivités dans leurs projets et considère les futurs résidents comme des partenaires. » Pierre Tourre architecte dédié au projet a rappelé la feuille de route souhaitée par la municipalité à savoir « réaliser le même projet qualitatif que le lotissement Pompidou. » Sans oublier l’intervention de Jacques Guipponi, directeur de GGL qui fête ce mois-ci les quarante années d’existence du groupe éponyme soulignant « que la multiplication des normes, le délai de réalisation restreint ainsi que les surprises induites lors des différentes avancées de ce projet l’avaient compliqué d’autant mais que le résultat était quand même au rendez-vous. » Alors le Pégase et le Griffon vont  sortir de terre d’ici à juin 2019. Pour la petite histoire ces deux noms choisis par Guy Lauret adjoint délégué à l’urbanisme ont un lien direct avec le Petit Paradis, joyau de la commune installé à proximité. Et s’inscrivent surtout dans la mission qui a été donné aux enfants du Conseil Municipal des Jeunes de réfléchir à une liste de personnages ou animaux mythiques, légendaires ou fantastiques dont porteront le nom les futures rues du lotissement. Alors Pégase et Griffon ont surtout servi de montures à divers autre personnages mythologiques en quête d’exploits. Mais que les futurs résidents ne s’inquiètent pas : on ne leur en demandera pas autant. Juste de vivre tranquillement et heureux dans leur nouveau chez-soi, en prenant conscience de leur chance d’habiter Vendargues.

Restons connectésVidéos Photos